Pavillon Circulaire

Pavillon Circulaire, 2015, Paris – Pavillon de l’Arsenal (Project owner), Encore Heureux (conception), Tribu + Bonnefrite + Camping Design (Team) – photography by Cyrus Cornut (courtesy of Encore Heureux)

Le Pavillon Circulaire, installé sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris au moment de la COP 21 de 2015, est l’oeuvre du collectif d’architectes Encore Heureux, commanditée par le Pavillon de l’Arsenal (Centre d’urbanisme et d’architecture de Paris). Préoccupé par les questions de réemploi, le collectif a conçu un pavillon temporaire, circulaire non pas quant à sa forme mais bien quant à son processus de fabrication. Cet espace polyvalent, à la façade bardée de portes en chêne et destiné à accueillir de petits événements ainsi qu’un bar, se voulait une expérimentation mais aussi la démonstration des possibilités du réemploi des matériaux.

Si l’aspect temporaire du pavillon et sa structure légère permettent certes de contourner certaines difficultés notamment normatives ou techniques, le projet n’en demeure pas moins exemplaire et le but qu’il s’était fixé atteint. Il aura contribué à faire parler du réemploi et à mettre en avant les problématiques portées par Encore Heureux. Ainsi, les principes de l’économie circulaire ont permis sa construction avec une main d’œuvre et des matériaux principalement locaux puisque 70% des matériaux de réemploi sont parisiens et que les ouvriers de la Ville de Paris y ont pris une part importante.

Voir également à ce sujet un article de la revue AMC.

Voici une liste des éléments réemployés dans le projet ainsi que leur provenance :

  • 180 portes en chêne, provenant de la réhabilitation d’un immeuble de logement ;
  • isolation en laine de roche, provenant des travaux de toiture d’un supermarché ;
  • structure en bois, provenant des restes d’un chantier de maison de retraite ;
  • panneaux de sol et murs, réemploi de panneaux d’exposition ;
  • caillebotis extérieurs, provenant de l’opération Paris-Plage ;
  • 50 chaises en bois, provenant de déchetteries parisiennes ;
  • suspensions lumineuses, provenant du stock des éclairages publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *